Axelle
Jah Njiké

Autrice afropéenne, podcasteuse, chroniqueuse & militante féministe Païenne, Axelle Jah Njiké est née au Cameroun et vit à Paris depuis sa plus tendre enfance. Elle conçoit et développe des contenus éditoriaux consacrés à la diversité de la parole des femmes dans l’espace public urbain, et l’intimité. Administratrice bénévole au sein du GAMS (Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles et des mariages forcés), elle milite pour un monde où le genre et la sexualité ne sont plus source d’inégalité ou de stigmatisation,

Après 15 ans de carrière dans la photo et la publicité en qualité d’Entremetteuse de Talent(s) ©, elle crée en 2009 le blog Si Paris était une Femme ©, illustrant la diversité DES Parisiennes de naissance ou d’adoption, et dépoussiérant au passage le cliché monochrome de LA Parisienne.

Son premier texte, "Païenne", est publié en 2015 dans le recueil de nouvelles érotiques Volcaniques, une anthologie du plaisir, sous la direction de Léonora Miano. Premier ouvrage collectif consacré au plaisir féminin vu par douze femmes, autrices des mondes Noirs, Volcaniques, une anthologie du plaisir, est l’occasion pour Axelle de créer le site Parlons plaisir féminin, dédié à la littérature sexuellement explicite au féminin, reflet d’un combat personnel au droit à lire, écrire, choisir… et jouir ! pour toutes.

Pionnière, elle créé et produit en mai 2018, le podcast inclusif unanimement salué, Me My Sexe and I ©, consacré à l’intimité de femmes noires. À l’automne 2020, son deuxième podcast, La fille sur le canapé, premier podcast entièrement conçu et écrit par une survivante de violences sexuelles à destination des personnes concernées, aborde de façon inédite la thématique des violences sexuelles intrafamiliales sur les enfants, dans l'enfance ou la jeunesse, au sein des communautés noires, et donne la parole à d'autres survivantes et des expertes. Au printemps 2021, son troisième podcast, la série documentaire Je suis noire et je n'aime pas Beyoncé, consacré aux féminismes noirs francophones des années soixante à nos jours, fait d’elle la première productrice afropéenne à œuvrer sur l'antenne de France Culture.

Axelle officiera à compter de septembre 2021 pour le magazine féministe Causette, et partagera une fois par mois, son humeur (en lien ou non avec l'actualité) dans la rubrique Lance-flammes, devenant la première chroniqueuse afropéenne d'un titre de presse féministe.

Son premier ouvrage en nom propre, Journal intime d'une féministe (noire) © paraîtra au Printemps 2022 aux Éditions Au Diable Vauvert.

  • 11'10 Sonia Devillers:"Vous l'interrogez par exemple aussi avec hein...avec hein...la joker qui est noire aujourd'h… https://t.co/Imlrtj9Gu3

Follow @MeMySexeAndI